Nature Centre

logo_nature_centre
3 Rue de la Lionne

45000 Orléans

tél. 02.38.62.78.57
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Fondée en 1980, Nature Centre est la fédération régionale des associations de protection de la nature et de l'environnent (APNE) de la région Centre. Elle regroupe 18 APNE et, à travers elles, plus de 4000 adhérents répartis sur les 6 départements que compte la région Centre.

Nature Centre est agréée pour la protection de la Nature et de l'environnement et affiliée à la fédération nationale France Nature Environnement.

Elle a pour buts la défense et la protection des milieux naturels, la sauvegarde de la faune et de la flore sauvages et d'une manière générale la promotion et la préservation du patrimoine et de la qualité de la vie et de l'environnement de la région Centre dans la perspective d'un développement durable.

Grâce à ses fonctions de coordination et d'assistance, Nature Centre crée les synergies nécessaires entre les associations pour favoriser leur développement et la réalisation de leurs projets. Elle est leur interlocuteur auprès des pouvoirs publics régionaux.

Quelle est la position globale de Nature Centre sur le dossier des OGM ?

Tant que le risque lié aux OGM n'aura pas été contradictoirement étudié et tant que l'intérêt des OGM n'aura pas été démocratiquement débattu, Nature Centre s'oppose à leur culture – expérimentale ou commerciale - en plein champ. Concrètement, depuis 1998, notre fédération nationale France Nature Environnement a mené de très nombreuses actions en justice et d'information des élus pour obtenir l'interdiction des OGM dans notre environnement et dénoncer la politique du fait accompli qui caractérise ce dossier.

Nature Centre milite avec sa fédération nationale pour une interdiction légale des OGM et non pour un « moratoire ».

Les mots ont leur importance et doivent être employés pour leur sens précis. Nous ne militons pas pour un moratoire mais pour une interdiction légale des OGM. Poursuivant son travail d'information du public et de défense du droit, notre mouvement s'engage également avec ses partenaires européens pour la révision complète des procédures d'autorisation de mise en culture des OGM, la pureté de semences et l'étiquetage des produits animaux issus d'élevages ayant consommé des OGM.

Pour finir, la réflexion sur l'alimentation animale sans OGM pose naturellement la question de la dépendance de la France aux protéines végétales pour la nourriture animale. L'importation de protéagineux, et plus particulièrement de soja, est majoritaire et se fait au détriment d'impacts environnementaux (cultures OGM, changement d'affectation des sols, etc.) et socio-économiques conséquents. Aussi, un pré-requis à la consommation sans OGM est d'encourager et dynamiser la culture de protéagineux et d'autres légumineuses.