Qu'est-ce qu'un OGM ?

Qu'est qu'un OGMUn Organisme Génétiquement Modifié est un être vivant (plante, animal, bactérie…) dont le patrimoine génétique a été modifié artificiellement pour lui conférer une caractéristique nouvelle. Cette modification est faite par ajout, suppression ou remplacement d’au moins un gène, par la technique de transgénèse.La directive européenne de 2001/18 fournit comme définition d’un OGM : « organisme, à l’exception des êtres humains, dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle. » La directive énumère des techniques de modification génétiques auxquelles elle s’applique. Les produits de la transgénèse en font partie et sont soumis à des obligations d’autorisation avec mention des méthodes de production utilisées, à des évaluations des impacts sur la santé et l’environnement, à des étiquetages.

Les « nouveaux OGM »

Les OGM classiques sont obtenus par transgenèse : un gène provenant d’un autre organisme est introduit dans le génome d’une plante pour lui conférer une propriété particulière. Par exemple, le pouvoir de sécréter un insecticide qui la protège des ravageurs − comme le maïs MON 810 de Monsanto, actif contre la pyrale −, ou une résistance aux herbicides, qui lui permet de survivre à un désherbant comme le Roundup, de la même firme américaine. PLus d'information dans le paragraphe suivant.

Les nouveaux OGM, fruits de nouvelles techniques de modification du génome plus précises (ou NPBT, pour  New Plant Breeding Techniques ), sont généralement issus d’une mutagenèse. Des mutations ciblées sont provoquées dans le génome d’une plante. Parmi tous les mutants obtenus, sont sélectionnés ceux qui possèdent les propriétés recherchées : meilleur rendement, résistance aux parasites, tolérance à la sécheresse…

Il s’agit d’organismes génétiquement modifiés, selon la définition de la directive européenne 2001-18, qui précise que sont OGM les « organismes, à l’exception des êtres humains, dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle ».

Lien vers le 4 pages de la Confédération paysanne sur les nouveaux OGM cachés < http://www.confederationpaysanne.fr/sites/1/mots_cles/documents/Livret_OGM_V3_web.pdf >

Source : Le Monde du 6 avril 2016

Transgénèse et mutagénèse

Dans un organisme vivant animal ou végétal, le taux de mutation spontané des gènes est très faible, autrement dit la genèse de mutations ou "mutagenèse". Comme la plupart des mutations ont des effets négatifs sur l’organisme, elles ne se maintiennent pas dans les générations suivantes. On sait par ailleurs que certains facteurs (radioactivité, rayons X, substances chimiques...) ont pour effet d’augmenter ce taux de mutation de manière extrêmement importante, et par là même, les risques d’apparition de mécanismes cancéreux dans certaines cellules.


En laboratoire, la mutagenèse est une technique visant à activer la mutation des gènes par des agents physiques (radiations) ou chimiques (alcaloïdes) dans l’ADN de cellules végétales, pour obtenir des plantes génétiquement modifiées présentant un caractère nouveau, par exemple la tolérance à un herbicide. A la différence de la transgénèse, il n’y a pas d’apport de gènes étrangers à l’espèce.



Dans la directive européenne de 2001/18, on trouve comme définition d’un OGM : "organisme, à l’exception des êtres humains, dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle." La transgénèse et la mutagenèse sont mentionnées parmi les techniques permettant d’obtenir des OGM. Les produits de la transgénèse sont soumis à des obligations d’autorisation avec mention des méthodes de production utilisées, à des évaluations des impacts sur la santé et l’environnement, à des étiquetages. 
Paradoxalement, les OGM issus des techniques physiques ou chimiques de mutagenèse figurent parmi les techniques auxquelles les contraintes précédentes ne s’appliquent pas. Les variétés produites par cet ensemble de méthodes se retrouvent dispensés de toute contrainte légale avant la mise en culture. Alors que la genèse chimique ou radio-induite a les mêmes sortes de conséquences que la transgénèse, la mutagenèse échappe ainsi de manière injustifiée à toute évaluation.

Transgénèse et mutagénèse : Dossier réalisé par l'association Raiponce pour faire le point sur ces OGM d'un autre type

Source : association Raiponce

Les OGM et notre alimentation

Les OGM et notre alimentation

Il y a une quarantaine d' OGM autorisés dans les importations (mais interdits à la culture sur le sol européen). On trouve essentiellement du soja, du maïs, du coton et du colza. Ces importations sont la principale porte d'entrée des OGM en Europe, et elles sont principalement destinées à l'alimentation animale.

Ainsi, nos vaches, nos cochons, nos volailles... sont en partie nourris aux OGM. Les produits issus de leur élevage peuvent donc contenir des OGM.

Or, la réglementation sur l'étiquetage n'impose pas d'indiquer si ces produits proviennent d'animaux élevés ou non aux OGM. Nous n'avons donc aucun moyen de savoir si la viande, le lait, les œufs et tous les produits dérivés (yaourts, biscuits...) que nous achetons contiennent ou non des OGM.

Nous consommons donc forcément des OGM de manière indirecte.

Pour en savoir plus

Site interministériel sur les OGM

Les Français se posent de nombreuses questions sur les organismes génétiquement modifiés (OGM). Ce site interministériel répond aux interrogations les plus fréquentes, reprises ci-dessous. L'internaute peut approfondir ses connaissances en consultant les fiches thématiques (en savoir plus), les dossiers sur la réglementation, les expérimentations en cours ou à venir, et la mise sur le marché européen.

http://ogm.gouv.fr

D'autres pistes ...

OGM - des pistes pour comprendre Ce site répond de façon simple et, dans le respect du débat public contradictoire, aux questions sur les OGM
  

Site du CRIIGEN : Le CRIIGEN (comité de recherche et d'information indépendante sur le génie génétique) est un groupe unique et international d'experts ayant une approche transdisciplinaire sur les bénéfices et les risques du génie génétique, et sur les alternatives. Il est indépendant des compagnies de biotechnologies et promeut les contre-expertises

Greenpeace - Les OGM dans votre assiette

Inf'OGM - veille citoyenne

Agence Bio

frise-basse

Vous êtes ici : S'informer Qu'est-ce qu'un OGM